Poser ses limites: un acte de respect de soi et de l’autre

Poser ses limites

Nous savons tous qu’il est essentiel de savoir poser ses limites, et de s’efforcer de le faire de manière claire et respectueuse. Car savoir poser ses limites est crucial pour maintenir des relations saines et préserver notre équilibre émotionnel.

 Pourtant, nous sommes nombreux à avoir beaucoup de mal à le faire. Parfois nous craignons de passer pour des personnes égoïstes. Parfois nous coupons brutalement le lien parce que nous ne voyons pas d’autre façon de faire.

Dans cet article, nous verrons comment le Voice Dialogue, par son exploration fine de qui nous sommes et ce qui se passe dans la relation à l’autre, nous aide à poser nos limites. Nous trouverons ensemble des solutions simples pour être «  dans notre pouvoir » lorsque nous choisissons de poser nos limites. Nous pourrons alors poser librement les limites qui nous conviennent.

De l’importance des limites

Une limite est une ligne claire séparant deux pays, deux territoires ou terrains contigus. C’est une ligne de démarcation naturelle ou convenue. Sans limite, on ignore où l’on se trouve et où l’on s’aventure. On ne sait pas ce qui appartient à l’un, ce qui appartient à l’autre.

Dans le cadre de nos relations, Les limites définissent l’espace émotionnel, physique et mental entre moi et l’autre. C’est aussi le temps que nous accordons à l’autre. Ce sont des limites que nous nous créons pour définir où le « moi » se termine et où « l’autre » commence. Les limites nous aident à établir un socle dans la relation à soi et aux autres.

Les gains à savoir poser ses limites sont nombreux et variés. De nombreux articles en parlent et en détaillent les avantages.
Citons entre autres:

  • L’amélioration de l’estime de soi et du respect de soi.
  • Le renforcement des relations en établissant des frontières claires et en favorisant le respect mutuel.
  • La réduction du stress et du sentiment d’être submergé en prenant soin de ses propres besoins.

Des limites clairement définies vont également être bénéfiques à l’autre. elles lui procurent de la sécurité, la capacité à poser lui aussi, ses propres limites.

Poser ses limites: une démarche difficile

Or, nous n’avons pas appris à poser nos limites. Dans certains cas, on nous a même appris le contraire! Des injonctions comme  » tu dois être là pour les autres » ou  » l’autre est plus important que toi » ( pas forcément dit comme cela, mais le résultat étant le même) nous ont incités à prêter attention avant tout, aux besoins et désirs de l’autre ( nos parents, nos frères et soeurs, nos éducateurs…) plutôt que de nous éveiller à nos propres besoins et limites.

Devenus adultes, nous portons toujours cette confusion de l’enfance. Dire non à l’autre, penser à soi, équivaut à être égoïste et blessant. Nous craignons de perdre l’amour et l’estime de l’autre. Mais dans cette affaire, ce que nous perdons réellement est la réalité de nos propres besoins, et le respect de nous-même.

Nous pouvons avoir beaucoup de mal à déterminer quelles sont nos limites, où elles commencent, où commencent celles de l’autre. Cette fameuse ligne de démarcation est alors loin d’être d’être claire.

Des signes qui ne trompent pas

Cependant, certains signes ne trompent pas. C’est par exemple, le sentiment de se sentir constamment dépassé(e) ou épuisé(e), ou que vous n’avez pas de temps pour vous-même. C’est d’éviter certaines personnes ou certaines situations sociales par peur de l’impact sur vous. Vos ressentis sont de précieux indices: un sentiment de malaise, un épuisement émotionnel, du ressentiment.

Nous pouvons alors décider de fixer nos limites. Cependant, si il s’agit juste d’une décision mentale, lorsqu’un conflit surgit nous risquons de retomber dans nos anciens schémas de comportement .

Car énoncer ses limites aux autres , nous expose potentiellement à de la confrontation et/ou au rejet. C’est ce qui explique que nous pouvons avoir peur de dire non ou alors être gêné(e) face à une demande de notre interlocuteur, sans savoir comment nous positionner.

Si nous souhaitons poser nos limites, nous devons d’abord apprendre à sortir de la confusion émotionnelle.

Sans limites, nous ignorons qui nous sommes et perdons le respect de nous-même.

Explorer ses limites avec le Voice Dialogue

Le Voice Dialogue est une approche de connaissance de nous même qui nous apprend à rencontrer les différentes facettes de notre personnalité.
Si nous arrivons avec cette problématique de limites, nous irons à la rencontre des différentes co personnalités qui se confrontent à l’intérieur de nous et tiennent des discours contradictoires. Notre choix sera de donner, dans un premier temps, la parole à chacune de ces co personnalités.

Il est fort probable qu’un éternel Gentil, celui qui a peur de blesser, se fasse entendre , et exprime toutes les bonnes raisons qu’il a de prendre soin de l’autre. Certes le Gentil est une co personnalité respectable, qui a à coeur de protéger la relation. Quelque part, il semble convaincu que le bonheur des autres dépend presque entièrement de lui et de ses comportements.
Mais de l’autre côté, nous trouverons rapidement une co personnalité qui porte beaucoup de colère. Elle en veut au Gentil qui ne sait pas se faire respecter, elle le juge, elle lui dit qu’il se fait marcher sur les pieds. Et elle a, elle aussi, des points de vue à prendre en considération.

Gentil et Egoïste: une lutte sans merci

Si cette facette du Gentil est présente dans notre personnalité , c’est qu’elle a représenté le meilleur parti à prendre dans notre famille. Il était essentiel que pour recevoir l’attention dont nous avions besoin, nous soyons aimable, souriant et serviable. Cette facette est devenue une partie primaire. Elle va étouffer, autant que faire se peut, l’Agressif, l’Impulsif, voire le Spontané. Ces co personnalités qui sont naturelles au départ vont être désavouées, enfermées au fond du coffre de notre voiture psychologique. Elles ont interdiction de sortir. Nous n’avons alors plus leurs talents à notre disposition. De plus elles vont faire des coups d’état, vite réprimés, et de plus en plus mal venus.

Bien sûr, cette partie reniée va chercher à s’échapper de la cage dans laquelle la partie primaire la maintient. Nous avons besoin des talents de nos parties reniées. Ces énergies présentes dans notre psyché ont aussi leur rôle à jouer dans notre vie et veulent le faire.
Lorsqu’on prend le temps d’entendre leur colère ou leur frustration, leur rage parfois, et de les sortir progressivement de leur prison, de les « remettre sur pied », elles peuvent venir équilibrer avec efficacité notre système primaire.

Equilibrer partie primaire et partie reniée

Si nous développons l’attention à l’autre et renions notre égoïsme, nous perdons notre capacité à prendre soin de nous. Nous ne savons pas nous donner de l’attention, voire parfois nous aimer et nous valoriser.

Si nous développons notre Pacifiste et renions le Combattant, nous perdons la force nécessaire pour vivre dans notre monde tel qu’il est.

Mais être identifié à Celui qui dit les choses ( le Direct Speaker) quand il s’agit de poser ses limites n’est pas non plus la panacée.

Les personnes identifiées au fait de dire systématiquement leur vérité et leur façon de voir ont renié leur attention à l’autre. Elles ont aussi renié leur propre vulnérabilité. Une personne identifiée au Direct Speaker (Celui qui parle sans détours) pourra garder sa façon directe de parler, mais gagnera à être en contact avec le Gentil.
Le contact avec sa propre vulnérabilité, le souci de la vulnérabilité de l’autre seront alors pris en compte sans qu’il soit nécessaire de devenir hypocrite. Cela permettra simplement de dire ce que l’on a à dire avec gentillesse, ou d’avoir davantage de choix entre parler ou se taire.

Ce qui est en jeu c’est le fait de ramener un certain équilibre dans notre vie.

Il s’agit de se libérer de notre conditionnement, de notre système primaire. Tout en gardant ce qu’il nous amène de positif et d’acquérir les qualités qui lui sont opposées. Nous aurons alors non une, mais deux manières de protéger notre vulnérabilité. Véronique Brard

Nous avons besoin d'équilibrer nos parties primaires et nos parties reniées pour pouvoir poser nos limites

Energie personnelle et impersonnelle

Une bonne façon de s’entraîner à gérer nos co personnalités est de commencer à rester présent à l’énergie qui nous habite. Par le biais de cette perception énergétique, nous pourrons « sentir » la co personnalité qui est là et apprendre à nous décaler d’elle si c’est nécessaire. Nous pouvons alterner entre deux grands types d’énergie: l’énergie personnelle et l’énergie impersonnelle.
Pour pouvoir poser nos limites, nous devrons passer d’une énergie personnelle à une énergie plus impersonnelle. 

Quand nous sommes dans une énergie personnelle, nous sommes souvent identifiés  à une co personnalité qui a à voir avec une Mère, un Père, un Enfant, l’Ami, le Chic Type, le Gentil. Ce qui nous importe est le lien à l’autre. Notre champ énergétique est ouvert. Nous arrivons dans une situation avec nos émotions en bandoulière, nous recherchons un lien personnel à l’autre. Cela nous rend sensible au rejet, à l’indifférence, nous prenons de plein fouet les émotions des autres.

Les femmes ont souvent plus tendance à être dans une énergie personnelle, même si les temps changent et qu’elles apprennent au travail à développer également l’énergie impersonnelle. En effet un garçon a plus le droit d’être impersonnel, voir égoïste… Mais quand on dit aux filles : fais attention à ton père, ta mère, ton frère, en réalité on dit : ouvre ton champ énergétique et capte les attentes de ton entourage !

Energie personnelle et colère

Souvent la colère suit l’excès d’ouverture  si la situation a été difficile. La colère est présente  parce que la personne ne parvient pas se protéger. Lors d’une dispute, nous avons intérêt à passer rapidement dans l’énergie impersonnelle, afin de ne pas trop souffrir des attaques de l’autre et de ne pas y répondre de manière viscérale.  Ce qui ne signifie pas le mode froid et distancié, où le lien serait coupé, par exemple quand nous expliquons avec distance et une rage contenue en quoi l’autre est complètement à côté de la plaque ! En Voice Dialogue, nous disons que nous mettons notre Enfant dans notre dos pour le protéger.

Savoir jouer avec ses énergies

Si nous sommes habités par la peur de blesser les autres, nous avons  beaucoup de travail à faire avec l’impersonnel.

Souvent les personnes très en lien personnel ne savent pas comment faire pour se protéger, et coupent brutalement le lien.

Etre dans une énergie impersonnelle ne signifie pas que nous sommes coupés de l’autre. Pour les personnes extrêmement tournées vers les autres, pour les personnes spirituelles également, cette notion d’énergie impersonnelle, cette notion de fermeture du champ énergétique est difficile à accepter. Mais je peux vraiment garder physiquement mes énergies autour de moi, comme dans un œuf protecteur, sans me couper de l’autre. Le lien de cœur peut toujours être présent dans l’énergie impersonnelle ! On peut même dire que cette énergie protège l’amour…
Si nous étions sans cesse dans l’énergie personnelle, nous ne pourrions pas avoir d’overview sur la relation. Nous serions sans cesse envahis par les émotions de l’autre, nous ne pourrions pas trouver notre place. Souvenons nous aussi, qu’être trop dans son énergie personnelle peut mettre l’autre mal à l’aise…

Comment s’entraîner

On peut facilement apprendre à refermer son champ, et faire volontairement des exercices pour développer l’impersonnel. On s’observe, quand on entre dans une pièce, un magasin, quand on rencontre des personnes : dans quelle énergie suis-je ?

Si j’ai une partie primaire de Gentil et qu’il m’est très difficile de mettre mes limites, je peux  aller chercher mon animal de pouvoir. Etre accompagné par un animal de pouvoir aide à aller vers l’impersonnel, vers les énergies de pouvoir. On laisse aller son imaginaire, on se demande:
Si j’avais un animal de pouvoir qui venait m’aider, ce serait quoi ? Il me dirait quoi ?
Je peux m’ancrer dans le sol, m’imaginer être un arbre aux racines profondes…
Je peux sentir un rocher solide et ferme à l’intérieur de moi…

Pour nous tous, gagner en impersonnel dans la sphère privée est le défi!

Pourtant l’ amour subsiste grâce à l’impersonnel. Il est très dangereux de mettre son Enfant Intérieur sur les genoux de l’autre! Mieux vaut le garder bien au chaud dans ses propres bras…

L’énergie personnelle peut être immensément gratifiante quand elle reçoit un retour. Nous avons besoin d’elle pour rencontrer vraiment l’autre, pour vivre l’intimité. Cependant il y a toujours un fond d’angoisse qui subsiste : vais- je être aimé ? Vais je faire mal ? Cette angoisse diffuse, c’est celle de cet Enfant Blessé avec ses peurs, toujours présent…D’ailleurs, quand nous devenons extrêmement émotionnel, cela parle de la présence de cet Enfant, qui n’est pas loin!

Quand on est dans une énergie impersonnelle, on y trouve du repos. On respire mieux, on se sent plus calme. Beaucoup moins de pensées critiques nous assaillent.

Poser ses limites: un acte de respect de soi et de l’autre

Poser ses limites n’est pas un acte d’égoïsme, mais plutôt un acte de respect envers soi-même et envers les autres.
En établissant des frontières claires et en les communiquant de manière respectueuse, nous pouvons préserver notre bien-être émotionnel, renforcer nos relations et vivre une vie plus équilibrée et épanouissante.
En apprenant à poser nos limites, nous nous engageons sur le chemin du respect de nous-même et de l’authenticité, ce qui peut transformer profondément notre expérience de la vie.

Le Voice Dialogue nous aide de manière subtile et puissante à poser nos limites. Nous pouvons apprendre à expérimenter deux énergies de base : personnelle et impersonnelle. Nous deviendrons habiles à équilibrer nos co personnalités, celles qui viennent de notre système primaire, celles que nous avons reniées. Par exemple, expérimenter de nous décaler de notre Gentil et de ses peurs de déplaire, accueillir un peu de notre Egoïste. Ou à l’inverse, tempérer notre Direct Speaker en faisant de la place à une part plus vulnérable.

L’expérience de cet équilibre énergétique est la clé pour protéger réellement notre vulnérabilité. De là naîtra Celui qui sait prendre soin de lui… Et de l’autre.

Coaching existentiel, retrouver du sens

Coaching existentiel, retrouver du sens

Le coaching existentiel est une approche qui se concentre sur un questionnement profond qui nous habite tel que la recherche de sens, l’accomplissement de soi,  la recherche de valeurs personnelles authentiques.Aujourd’hui, ces questions fondamentales surgissent...

Développer son potentiel

Développer son potentiel

Développer son potentiel, c’est la promesse induite dans l’expression même de « développement personnel. » Nous savons tous intuitivement que nous avons quelque part en nous, des ressources inexploitées, semblables à un gisement d’or endormi dont personne,...

Prendre un rendez-vous

Prenons 1h ensemble pour définir vos besoins et vous proposez une solution adaptée.