Développer son intelligence émotionnelle

L’intelligence émotionnelle joue un rôle essentiel dans la qualité de vos relations et votre bien-être général.

Alors que notre monde se transforme comme jamais dans l’histoire, suscitant quantité d’émotions contrastées, de peurs liées à l’incertitude de notre futur, notre équilibre émotionnel est soumis à rude épreuve. Développer son intelligence émotionnelle, la compréhension des émotions qui nous traversent, la capacité à comprendre les émotions d’autrui, à utiliser ses émotions comme outils de motivation et d’adaptation est plus que jamais indispensable. Alors comment développer son intelligence émotionnelle? Cet article est conçu pour vous guider dans ce processus.

Nous verrons comment l’approche du Voice Dialogue peut faire la différence. Prêts à partir à la découverte de votre monde intérieur et à enrichir vos capacités émotionnelles ? Alors, poursuivons ensemble ce passionnant voyage.

L’intelligence émotionnelle, un ensemble de compétences essentielles

l’intelligence émotionnelle: un ensemble de compétences essentielles dans le monde d’aujourd’hui

L’intelligence émotionnelle nous concerne tous. Elle nous aide à gérer nos émotions et celles des autres.

Nous vivons une époque de transformations majeures et de changements accélérés. Les aptitudes pour faire face et accompagner le changement, dans nos univers professionnels et personnels, doivent évoluer elles aussi.

Accueillir nos émotions, comprendre leur langage, semble encore plus important aujourd’hui qu’hier.  Apprendre à accueillir ses émotions constitue un premier pas pour être au mieux de ses capacités individuelles comme collectives, pour agir dans la complexité et l’incertitude, acquérir des habitus d’agilité situationnelle.

Dans votre vie professionnelle: vous gérez mieux le stress, vous vous adaptez aux changements, vous êtes plus performants. L’intelligence émotionnelle favorise le travail en équipe, la prise de décision et la résolution de conflits.

L’intelligence émotionnelle joue un rôle majeur dans votre vie personnelle. Votre intelligence émotionnelle vous permet d’entretenir des relations plus saines et équilibrées. Vous exprimez vos sentiments de façon appropriée, vous êtes plus à l’écoute des autres, vous développez votre empathie.

Reconnaître ses sentiments permet de mieux se connaître et s’accepter et facilite la vie sociale. La personne, en effet, qui méconnaît ses émotions et ses désirs ne peut pas accéder à une conscience claire d’elle-même ni du monde qui l’entoure. Elle ne peut pas non plus communiquer de façon authentique avec autrui. Elle ne pourra pas garder la maîtrise de ses actes dans les situations sociales et professionnelles. Elle ne peut pas accéder à l’autonomie.

L’intelligence émotionnelle contribue ainsi globalement à votre bien-être. Vous êtes moins anxieux, moins déprimés. Vous avez une meilleure estime de vous. Vous êtes plus sereins, plus épanouis. L’intelligence émotionnelle vous aide à vivre en harmonie avec vous-même et avec les autres.

L’intelligence émotionnelle n’est pas innée, elle se développe. Vous pouvez l’améliorer à tout âge. C’est un apprentissage quotidien, une prise de conscience de ce qui vous habite, moment après moment. Vous apprenez à  reconnaître, accepter, gérer vos émotions. Vous découvrez comment ces émotions, et les états émotionnels qu’elles induisent, influencent votre comportement, votre pensée, votre perception du monde.

Pourquoi doit on « réapprendre » à être émotionnellement intelligent?

Pour développer notre intelligence émotionnelle, de nouveaux apprentissages sont nécessaires

Développer son intelligence émotionnelle pour nous aider à mieux vivre nos vies n’est pas une idée nouvelle : on l’évoque depuis plusieurs décennies. Les entreprises ont compris depuis longtemps que la performance exige d’autres qualités que la seule excellence intellectuelle ou les prouesses techniques, et qu’il est donc essentiel de former les managers et les salariés à développer leur intelligence émotionnelle, enfin d’en faire un vecteur de « mieux être » personnel et collectif.

Mais parler d’Intelligence Emotionnelle, c’est déjà utiliser une expression qui prête à confusion. Car en règle générale, quand on parle d’Intelligence, on évoque des capacités cognitives, celles qui sont du registre du Mental: comprendre, organiser le savoir, catégoriser, analyser etc…

Jusqu’à présent, dans nos cultures, nous avons investi dans le développement des facultés cognitives et oublié celles de l’intelligence émotionnelle. Tout notre système éducatif est d’ailleurs axé sur les aptitudes cognitives. Or les compétences émotionnelles sont d’un autre ordre. Elles n’impliquent pas les mêmes zones cérébrales. On ne développe pas l’empathie ou la flexibilité comme on renforce des capacités en calcul mental ou en écriture.

En ce qui concerne les aptitudes intellectuelles, une salle de classe constitue un environnement approprié et il peut suffire de lire ou d’entendre parler d’un concept une fois pour le maîtriser. Parce que l’apprentissage émotionnel réside dans la transformation d’un comportement, les méthodes éducatives de chacune de ces activités sont significativement différentes.

Même si les émotions jouent un rôle majeur dans nos apprentissages, les compétences qui leurs sont reliées ne sont pas clairement identifiées et ne font pas l’objet, elles, d’un apprentissage spécifique. Ces compétences sont pourtant indispensables dans notre parcours de vie et dans notre réussite socioprofessionnelle, toutes les études en apportent aujourd’hui la preuve.

Le langage émotionnel est il simple à comprendre?

Les émotions sont précieuses. Elles nous renseignent sur la situation et les besoins à satisfaire: la peur indique un danger et le besoin de se protéger ; la colère, un préjudice, un obstacle à surmonter… Lorsqu’elles répondent authentiquement à une situation elles remplissent leur rôle. En nous permettent de nous adapter, les émotions sont légitimes : il est normal que je sois triste lorsqu’un lien s’est rompu, lorsque j’ai perdu un être cher ou un bien précieux ; normal que je sois joyeux lorsque survient un évènement heureux ; j’ai réussi ou obtenu quelque chose, une reconnaissance, un concours…

Mais les choses ne sont pas si simples dans le domaine émotionnel. Car les émotions, éphémères par nature, ont pu se figer dans des schémas. Certaines sont en lien avec des blessures et fonctionnent comme des élastiques, ramenant malgré nous et souvent sans que nous en ayant conscience, le passé dans notre présent. Certaines nous sont accessibles, d’autres non, car dans notre parcours de vie, certaines ont pu être encouragées; d’autres reniées. Certaines ont pu être entretenues par des pensées répétitives et s’enraciner. Certaines surgissent instantanément dès que nous nous sentons menacés, bloquant nos possibilités d’adaptation et d’évolution.

Les émotions ainsi figées, mentalisées, répétitives, peuvent nous maintenir dans un rôle de victime impuissante ( la culpabilité, la honte, la peur) ou de tyran ( la colère dirigée systématiquement contre les autres) tant que nous n’avons pas accès aux croyances et systèmes de pensées qui les entretiennent.

Se décaler du Mental pour accueillir notre univers émotionnel

Notre Mental veut nous aider à comprendre nos émotions, mais en réalité il nous isole d’elles…

Il nous faut donc, explorer d’autres voies pour renforcer cette fameuse Intelligence Emotionnelle. Mais notre Mental, qui a été encouragé à se mêler de tout, s’est mis en tête de « comprendre » les émotions », de les expliquer et de les maîtriser. Et c’est là la source de beaucoup de nos problèmes dans le domaine émotionnel. Car comme nous l’avons dit plus haut, il ne s’agit pas du même système. Le Mental peut parler de l’émotion, il ne peut pas la ressentir.

L’esprit rationnel ne décide pas quelles émotions nous « devons » ressentir. Il est extrêmement rare que nous décidions du moment où nous nous mettons en colère, où nous sommes tristes. Nos sentiments s’imposent plutôt à nous comme un fait accompli. Ce que l’esprit rationnel peut contrôler, c’est la réaction à l’émotion.

l‘activité frénétique d’un Mental rationnel qui essaie de résoudre une situation émotionnelle, résulte en ressassements, ruminations et rationalisations, autant de fonctionnements perturbés et répétitifs qui nous éloignent de la fameuse intelligence émotionnelle.

En règle générale, le Mental n’aime pas trop l’univers émotionnel. Ce n’est pas dans ses cordes, il s’en méfie.

« Exprimer ses émotions, ça ne fait pas sérieux ; je comprends ce que vous dites, que accueillir ses émotions c’est important, mais désolé, chez nous ça ne se fait pas ; à force de vouloir comprendre l’autre, on finit par devenir trop gentil ; à force d’être à l’écoute de ses émotions, on finit par se dévoiler trop ; ça peut être dangereux de parler de ses émotions à certaines personnes… » Voilà quelques unes des réticences que je peux entendre lors d’ateliers de la part de personnes qui ont un Mental critique en partie primaire!

C’est souvent parce qu’elles ne sont pas accueillies, pas reconnues, que nos émotions se manifestent de manière désordonnée, et peuvent nous déborder. Muselées par un Mental critique, elles peuvent aussi s’atrophier, se geler. Mais si je contrôle excessivement une émotion « taboue » – en général, ces émotions que je n’aime pas ressentir, comme la colère, ou bien la tristesse, ou encore la jalousie – les autres émotions qui me donnent vie comme la joie, l’enthousiasme, la légèreté… Risquent bien elles aussi, de s’atrophier et de geler.

Le Voice Dialogue nous propose dans un premier temps, de nous décaler du Mental, pour laisser venir à nous no co personnalités émotionnelles.

Développer son intelligence émotionnelle grâce au Voice Dialogue

Accueillir nos parts émotionnelles en toute sécurité avec le Voice Dialogue

Avec le Voice Dialogue, nous jouons à nous rencontrer:

  • En nous décalant du Mental, nous prenons le temps de rencontrer notre corps: les sensations du corps nous renseignent bien plus surement que le mental sur la réalité de ce que nous ressentons. Le corps est le siège de l’émotion.
  • Nous prenons le temps de réapprivoiser ces émotions que nous avions mises à la porte sous la pression sociale et éducative, parce que si nous mettons une émotion à la porte, elle ne disparait pas mais revient par la fenêtre! Alors autant l’accueillir et l’écouter… Entendre ce qu’elle a à me dire…
  • Nous accueillons notre vulnérabilité. Si on ne rencontre pas ses émotions, on ne sait jamais rien sur notre vulnérabilité. Or, nous confondons souvent vulnérabilité et faiblesse… Derrière ces émotions tenaces, se tient souvent un Enfant Vulnérable. Les émotions difficiles sont liées à l’enfance… Mais si nous les renions, elles passent du côté ombre et peuvent devenir nocives…
  • Nous réalisons que le meilleur moyen de protéger notre vulnérabilité, c’est d’accueillir nos émotions, les exprimer si nécessaire, plutôt que de nous fermer, rejeter, mettre un masque.

Nous pouvons redonner une place à cet enfant vulnérable dans notre vie d’adulte, retrouver ses talents.

Développer son intelligence émotionnelle: retrouver le lien avec notre Enfant Vulnérable

Notre Enfant Intérieur est en lien direct avec nos émotions

Nier ses émotions, c’est nier une part essentielle de soi-même, s’apparentant à une automutilation.

Nos sentiments d’abandon, de honte, de peur, d’impuissance, nos colères incontrôlables ne sont pas nos ennemis mais l’indice de la présence de notre Enfant angoissé.

Pour protéger cet Enfant, des co personnalités puissantes ont pu se mettre en place, surgissant dès qu’une émotion difficile vient le perturber. Mais le résultat de cette surprotection, c’est l’impossibilité d’entrer en contact avec la réalité des émotions de l’Enfant.

Beaucoup de peurs sont présentes : la peur et l’enfant naissent ensemble. Retrouver les savoirs enfouis de l’Enfant Blessé, les regarder avec notre intelligence d’adulte, lui apporter amour et réconfort, réactualiser ses croyances, peut changer notre relation aux émotions difficiles et par voie de conséquence, certains de nos comportements.

Passé et présent se confondent quand il s’agit d’émotionnel. L’émotion se vivra au présent, ce qui permet la réactualisation de nos croyances liées à ces émotions toujours présentes.

Les plus grands talents de l’enfant : spontanéité, enthousiasme, innocence, confiance, capacité à apprendre, lien d’intimité… Ne sont pas valorisés dans nos mondes, et souvent blessés au cours de notre parcours.

En retrouvant le chemin vers cet Enfant, nous pouvons nous réapproprier ses talents, qui sont immenses : la perception intuitive, l’ouverture au monde. Notre Enfant est naturellement en lien avec son corps, ses besoins physiques, ses instincts et ses émotions.

Notre Enfant possède également une vraie facilité à s’adapter, à savoir vivre et traverser ses émotions, à passer naturellement de l’une à l’autre, à s’absorber complètement dans ce qu’il fait et dans le moment présent.

 Retrouver le contact avec les ressentis et les émotions de l’Enfant Vulnérable est le chemin de l’Intelligence Emotionnelle. Ce ressenti est parfois si profondément enfoui, invalidé depuis tant d’années, que nous prenons le temps de le retrouver, puis de le valoriser, et enfin de le prendre en compte dans nos décisions.

Intelligence émotionnelle: l’alliance du coeur et de la raison!

Développer notre intelligence émotionnelle: l’alliance du coeur et de la raison

l’ Enfant Vulnérable dans notre famille intérieure, est celui qui a un besoin vital de connexions. Celui qui s’ancre dans les personnes qui vivent avec lui, qui se branche sur son entourage, qui fusionne avec ceux qui l’entourent. Lié au cœur, il porte la compassion, l’empathie, le sentiment d’appartenance.

Quand nous retrouvons le contact avec lui, nous retrouvons un contact sain avec nos émotions. Pour traverser des situations émotionnelles difficiles, nous aurons besoin aussi de nos co personnalités puissantes et de notre Mental.

Pour pouvoir par exemple, exprimer nos émotions sans agresser l’autre, nous avons besoin à la fois de notre Enfant Vulnérable, en lien avec le coeur, et de Celui/ Celle qui sait mettre ses limites, Celui/Celle qui est conscient.e de ses besoins etc…

En pratiquant le Voice Dialogue, vous apprenez à accueillir toutes vos émotions avec bienveillance. Vous développez votre capacité à naviguer dans le monde émotionnel avec plus de sérénité et d’efficacité. C’est une étape clé pour développer votre intelligence émotionnelle.

Développer son potentiel

Développer son potentiel

Développer son potentiel, c’est la promesse induite dans l’expression même de « développement personnel. » Nous savons tous intuitivement que nous avons quelque part en nous, des ressources inexploitées, semblables à un gisement d’or endormi dont personne,...

Prévenir le burn-out

Prévenir le burn-out

Prévenir le burn-out grâce au Coaching Voice Dialogue Prévenir le burn-out plutôt que de plonger dedans. Car le burn-out, ou syndrome d’épuisement professionnel, reste une réalité incontournable en entreprise. Il est essentiel de rester éveillé sur ce sujet, quel que...

Prendre un rendez-vous

Prenons 1h ensemble pour définir vos besoins et vous proposez une solution adaptée.