Coaching existentiel, retrouver du sens

Le coaching existentiel est une approche qui se concentre sur un questionnement profond qui nous habite tel que la recherche de sens, l’accomplissement de soi,  la recherche de valeurs personnelles authentiques.
Aujourd’hui, ces questions fondamentales surgissent avec encore plus d’acuité chez beaucoup de personnes qui se sentent démunies pour faire face et trouver du sens,  dans un contexte généralisé d’angoisse et de crises.

Dans cet article, nous verrons comment la voie du Voice Dialogue peut accompagner cette recherche, réhabiliter ces parts de nous-même qui aspirent à vivre vraiment. Les entendre, les reconnaître et les prendre en compte  pour qu’elles puissent nous conduire à prendre de nouveaux chemins, vivre d’autres expériences, et trouver notre équilibre dans un monde incertain.

Coaching existentiel et questions existentielles

Aujourd’hui les questionnements sur le sens de son existence se font plus pressants… Et sont plus présents. Ces questionnements font surface aussi dans le domaine professionnel: au-delà du coaching de performance, de motivation, de développement des compétences…Des questions fondamentales  surgissent, sur le sens du travail, la place juste à trouver, la recherche de l’accomplissement de soi, la responsabilité dans le devenir d’une société – quel sens éthique à ce que je fais, ce que je produis, etc…

Les questions existentielles surgissent de manière plus aigue lors d’une crise, choc professionnel ou personnel, dans le choix d’un nouveau départ – et se doublent souvent d’une crise de confiance dans des choix fondamentaux. Ces choix et critères qui quadrillent notre vie nous paraissaient si évidents avant que ne surgisse cette crise de confiance. Pourtant aujourd’hui nous les remettons en question, parfois de manière radicale.

Un questionnement qui ne date pas d’hier…

De tout temps il semblerait que l’homme, au-delà du seul désir de rester en vie et de la recherche des plaisirs, se soit questionné à un moment ou à un autre sur le pourquoi de son existence. L’homme est animé par une force tout aussi puissante qui le pousse à s’accomplir, à donner du sens à son existence et à rencontrer plus pleinement la vie.
« Car vivre ne lui suffit pas, il veut avoir le sentiment de bien vivre », écrit le philosophe Reza Moghaddassi.

Le « sens de la vie », formulée pour la première fois en ces termes par Friedrich Nietzsche, désigne l’interrogation sur l’origine, la nature et la finalité de la vie ou plus généralement de l’existence, en particulier de l’existence humaine. Cette interrogation métaphysique se trouve posée sous la forme d’une série de questions, et d’une réponse bien connue:

« Deviens ce que tu es, sois le sculpteur de ta vie ».

« Juger que la vie vaut ou ne vaut pas la peine d’être vécue, c’est répondre à la question fondamentale de la philosophie. Le reste, si le monde a trois dimensions, si l’esprit a neuf ou douze catégories, vient ensuite. Ce sont des jeux ; il faut d’abord répondre. » Albert Camus, incipit du Mythe de Sisyphe, 1942.

«  Ô mon âme, n’aspire pas à la vie immortelle, mais épuise le champ du possible. Troisième Pythique, 61 de Pindare, Ve siècle av. J.-C1,2.

Le philosophe Jean Grondin en parle comme d’une « pensée essentielle » fondant la philosophie : « Que faisons-nous ici, pourquoi et pour qui sommes-nous là, que devons-nous, que pouvons-nous y faire, que nous est-il permis d’espérer ? ».

Et qui devient de plus en plus actuel

« Nous sommes nombreux à éprouver le sentiment que nous sommes loin du compte, que nous ne sommes pas pleinement ce que nous sommes appelés à être, que nous ne donnons pas tout ce que nous avons à donner, ni ne recevons ce que nous pouvons recevoir », pour reprendre les mots d’un philosophe. Avant de nommer ce qui explique notre frustration et notre insatisfaction : notre soif d’essentiel. Une soif qui, pour lui, revient à évoquer la quête de sens contemporaine. « Précisément parce qu’elle est un refus de céder à l’absurdité d’une vie mécanique désertée par l’esprit ».

Crise morale ou éveil de la conscience?

Ce questionnement personnel profond tend à se généraliser, il  a une résonnance mondiale, corrélé à des contextes socio-économiques, environnementaux, aux problématiques internationales et à une conscience accrue de ces problèmes. Nos questions existentielles nous parleraient elles du lien profond qui nous unit au monde, de cette corrélation entre le monde et nous ? Ou au contraire, nous parlent elles de ce lien perdu ?

Dans tous les cas, les professionnels de santé font état d’une dégradation généralisée de la santé mentale, touchant toutes les tranches d’âge, en particulier les jeunes.

« Nous, psychiatres (et probablement aussi nos collègues psychologues) recevons de plus en plus de patients façonnés par le contexte socio-économique actuel. Sans parler de l’éco anxiété. Génération 1990 et 2000, les maux sont souvent désormais les mêmes… Épuisement, anxiété, sentiment d’être perdu et de ne pas savoir quoi faire. Sentiment de ne jamais pouvoir s’en sortir, même en travaillant dur. »

Très souvent, on trouve, effectivement, la peur, le désespoir, la rupture de lien, comme point de départ de la quête de sens, voire d’une recherche spirituelle.

Ces questions sans réponse nous parlent également d’un modèle socio-économique à bout de souffle, ascenseur social en panne, inégalités en augmentation, passivité et inaction face aux grands défis, insécurité réelle ou perçue, sens de la vie dans un monde qui semble avoir perdu son sens, et dont le devenir est incertain.

Coaching existentiel, quels objectifs?

le coaching existentiel aide les clients à explorer et à donner ou retrouver un sens à leur vie, en favorisant la croissance personnelle et le bien-être psychologique.

La première étape sera d’identifier les questions existentielles qui préoccupent le client. On retrouve des questionnements comme :

  • Trouver son cap dans un univers en perte de sens
  • Retrouver la dimension du sacré dans un monde désacralisé
  • S’ouvrir à d’autres expériences, renouveler sa vie
  • Cheminer vers la réalisation de soi en profondeur
  • Se sentir vivre, se sentir utile, sentir qu’on contribue à un effort collectif,
  • Aller vers ses valeurs essentielles, être en accord avec ses valeurs dans sa vie, son travail…

La mission du coach sera de soutenir le client dans son cheminement vers une vie plus authentique et épanouissante, en alignement avec ses valeurs et son sens de l’existence.

Le coaching existentiel, pour retrouver notre sens

Coaching existentiel et Voice Dialogue

En associant coaching existentiel et Voice Dialogue, nous donnerons à cette recherche le « petit supplément d’âme » qui lui est indispensable. La démarche en sera d’autant plus profonde, plus ancrée.

Identification des valeurs et du sens de la vie: au delà du Mental

La plupart des coachings qui cherchent à résoudre des questions existentielles  encouragent les personnes à se rapprocher de leurs valeurs profondes. Effectivement, avoir l’impression de faire le grand écart entre nos valeurs profondes et notre vie quotidienne, personnelle ou professionnelle, est une source de grand inconfort voire de souffrance.

Le coach aide son client à explorer ses valeurs et croyances fondamentales sur la vie, le sens, la réussite, etc. Cela peut aider effectivement à clarifier ce qui est vraiment important pour lui et à aligner ses actions sur ses valeurs.

Mais si cette recherche n’est qu’un travail mental, le sujet ne sera qu’effleuré, les choix de vie ne pourrons s’enraciner. Il nous faut aller un peu plus loin, un peu plus profond, il nous faut entrevoir notre propre histoire. Une histoire fondamentale de perte. Nous devons réclamer notre héritage perdu.

Coaching existentiel: réclamer notre héritage perdu 

Au départ, il est un Enfant Magique. C’est un Enfant très jeune qui est naturellement dans l’Etre.
Il porte des énergies instinctives, mais aussi des énergies spirituelles très pures et authentiques. Il porte la confiance et l’émerveillement. Notre chemin est d’aller vers lui, de le retrouver, de retrouver nos énergies naturelles et instinctives, notre sens du beau et du vrai, notre spiritualité première.

Il ne s’agit pas de vivre dans la nostalgie de l’enfance, dans un souvenir idéalisé de notre innocence perdue. Mais de retrouver cette énergie de l’Enfant magique, de celui qui peut créer des mondes.

Voilà le chemin d’un coaching existentiel avec le Voice Dialogue : nous allons réclamer notre héritage perdu. Redécouvrir nos parties sensibles, contemplatives, mais aussi retrouver ces très fortes énergies qui nous font nous sentir comme appartenant au monde, en lien authentique avec lui. Car quand nous avons perdu notre sens, c’est comme si nous étions déconnecté du monde, égarés, errants.

Comment l’Enfant renonce à son pouvoir

Et cela a commencé il y a bien longtemps.. Quand pour pouvoir survivre, grandir, trouve notre place, nous avons développé ce que notre entourage attendait de nous. Il pouvait s’agir de suivre la morale familiale, obéir aux règles, être gentil, ne pas déranger.. Bref s’adapter en y mettant tout notre cœur. Egalement, devenir un battant, un travailleur, pour pouvoir faire notre place au soleil.

En nous comportant ainsi,  nous avons obtenu l’approbation et l’intégration. Mais nous avons du d’un autre côté renoncer à des parts essentielles. Nous avons renié des parts vivantes en nous, le sens de qui nous sommes. Nous avons perdu de vue qui nous sommes vraiment, notre empreinte originelle.

C’est l’une des grandes difficultés, lorsque nous grandissons : devoir réprimer une partie si importante de notre être essentiel pour « y arriver ». C’est parfois même une tragédie… Le prix que nous payons, aussi bien en tant qu’individus qu’en tant que sociétés, est énorme. Nous ne pouvons pas continuer indéfiniment sur cette lancée, niant la réalité de notre coeur et niant notre vulnérabilité. Nous ne pouvons pas continuer indéfiniment à nier la richesse de notre imagination, notre intuition ou nos inclinaisons mystiques dans le but de « réussir ». HAL STONE Embrasser le ciel et la terre

Plus il existe de conscience chez une personne, plus il lui est difficile d’opérer au sein d’un environnement académique qui ne reconnaît que la valeur de l’activité du plan mental.
Plus un processus d’ego conscient est présent, plus il est difficile de tuer l’intuition, l’imagination et de ne penser qu’à partir de modes de fonctionnement linéaires.

En nous reliant à notre Enfant Magique, nous allons pouvoir explorer les sources de sens dans notre vie. Retrouver les moments de transcendance, d’épanouissement personnel.

coaching existentiel: pour retrouver le sens de la vie, se relier à son Enfant Magique

Coaching existentiel: échapper à la dictature du faire

Si nous courons après notre raison d’être, le sens de la vie ou notre idéal de vie avec la même frénésie que nous courrons après nos objectifs, le plaisir, des sensations fortes… Nous risquons bien de continuer à courir très longtemps, sans jamais trouver ce que nous cherchons.

Dans notre  éducation, nos sociétés, au travail, une co personnalité très puissante a été largement encouragée à prendre le pouvoir et à occuper une place de choix dans notre système primaire. En Voice Dialogue, nous l’appelons l’Actif. Qui est-il ?

L’Actif est cette co personnalité qui aide à à entreprendre, réussir, mais qui peut aussi provoquer de nombreux problèmes de santé et faire de nous une personne extrêmement soucieuse. C’est une des énergies les plus faciles à repérer en nous. Nous pouvons ressentir sa présence puissante, parfois fébrile, cette voix qui nous presse à faire des choses. Nous pouvons vraiment ressentir quand Actif a pris le pouvoir : nous sommes tendu, mâchoire serrée, air contracté.

Or, si nous sommes sous l’autorité de cette co personnalité et de ses proches associés (Critique, Perfectionniste), nous allons prendre notre recherche de sens pour une autre « chose à faire », un chemin à suivre, un but à atteindre. Nous allons confondre le FAIRE et l’ETRE.

Se tourner vers l’énergie Etre n’est pas vraiment facile car même si elle est naturelle, nous en avons été détournés. On peut citer dans ce domaine les difficultés qu’on les Occidentaux à pratiquer la méditation. La méditation est une activité on ne peut plus facile, puisqu’il s’agit simplement de rester assis sans rien faire. Mais justement, ce n’est pas une activité. C’est un état, non pas un état à atteindre – un état où être. Et cela est incompréhensible pour la plupart d’entre nous. Nous cherchons à devenir plus calme, plus détendu, nous nous efforçons de ne penser à rien.. Et tous ces efforts ont justement l’effet inverse.

Eviter la recherche individualiste du « toujours plus »

C’est en effet toute l’ambiguïté de notre sujet. Car pour trouver du sens à sa vie, il faut souvent juste arrêter de chercher.
Or on nous répète le contraire, par exemple dans le domaine du développement  personnel. Trouver sa légende personnelle, trouver le sens, la mission de vie, ramène à vivre quelque chose d’exceptionnel, d’unique. Produisant une insatisfaction latente de ce qui est, une course vers ce qui pourrait être.. Alors qu’il va s’agir de se décaler du faire, pour s’installer dans l’être. Commencer à lui donner un peu de place dans nos vies et nos cœurs.

Quand l’Actif a le contrôle

Hal Stone racontait l’histoire suivante avec toujours beaucoup d’émotion. Il avait travaillé dans le cadre du Healing Arts Center avec une femme qui avait été opérée d’un cancer. Elle souhaitait réduire absolument son rythme de vie trop soutenue pour se retrouver elle-même, et participer à sa propre guérison. Elle voulait une vie calme, plus contemplative.. Son Actif la poussait dans l’action environ vingt-quatre heures par jour. Même lorsqu’elle ne faisait rien, il était présent dans sa tête et lui parlait. Faisant des listes de tout ce qu’elle devait faire. Elle expérimente le travail du Voice Dialogue et cette séparation d’avec son Actif tout puissant comme un miracle. La séparation se fait et son état s’améliore d’une façon incroyable.

Elle sort du Centre, reprend des études ; grâce à la séparation d’avec cet Actif, tout semble aller formidablement bien. Un jour, elle téléphone à Hal, et elle lui dit qu’elle veut partir en vacances pour célébrer cette transformation. Elle était vraiment séparée de l’Actif, elle allait de l’avant, mais il ne la dominait plus. Elle faisait des choix très précis, ne travaillant plus que quelques heures par jour. Le changement était vraiment stupéfiant. Puis elle a eu cette idée très agréable d’un voyage en Europe et en fait part à Hal. Hal raconte qu’il ne lui est absolument pas venu à l’idée de lui demander QUI avait organisé ces vacances.

Le voyage était prévu en décembre, c’était un voyage de trois semaines… Son Actif avait pris le volant et organisé le voyage. Il avait prévu quelque chose comme dix ou douze villes en plein hiver. Elle est revenue avec une pneumonie, le cancer avait fait des métastases partout ; elle est morte en un mois.

Coaching existentiel: un cheminement vers l’être

La grande question a toujours été l’articulation délicate de la vie contemplative, et de la vie active. Notre Actif, tellement encouragé, valorisé, ne supporte pas d’être ainsi mis de côté quand nous choisissons de ralentir le rythme.. Il trépigne et s’allie au Critique pour nous houspiller quand nous sommes juste dans l’Etre. Quand nous cherchons juste à profiter de l’instant présent. Quand nous décélérons et marchons plus doucement, contemplant les nouvelles feuilles de printemps dans les arbres.. Tout cela pour lui est parfaitement inutile, non productif. Il nous répète que ce n’est pas en traînant comme cela des pieds que nous trouverons notre voie, notre légende personnelle ou je ne sais quoi.

Accueillir l’Etre et le Faire

Pour travailler avec ces opposés FAIRE/ ETRE, en séance de Voice DIALOGUE nous chercherons d’abord à contacter cette énergie Faire. Le côté « action » et « faire » souvent très proches de l’actif et des parties puissantes. Ce que cette partie aime faire, comment elle aime rester toujours occupée.

Puis nous irons demander à parler à la partie qui aime simplement être, qui aime ne rien faire, si elle veut bien venir. C’est une partie plus timide, qui a pu être longtemps étouffée. Parfois elle n’est autorisée à sortir que pendant les vacances, et encore… Energie qui amène avec elle un sentiment de grande paix et de quiétude, sensation d’être enraciné.. Elle pourra être vite troublée par le Mental, car elle est purement corporelle. Mais rapidement nous nous habituons à ressentir cette énergie si particulière, à la rencontrer, choisir à volonté de la faire venir en nous.

A partir de cette énergie, nous pourrons nous ouvrir à nos ressentis corporels, connecter à une dimension énergétique. Nous serons en capacité de capter des dimensions subtiles, des états de conscience modifiés, des états intuitifs de l’Enfant Magique.

Contacter l’Enfant Vulnérable

Quand nous serons dans cette énergie Etre, nous pourrons beaucoup plus facilement  rencontrer le présent. Rencontrer la vulnérabilité présente en nous. Car évoluer vers ce que nous souhaitons,  nous demande de rencontrer nos peurs, d’être en lien avec elles.
Sans cette rencontre avec notre angoisse fondamentale, nous allons créer une nouvelle destination, plus loin, toujours plus loin. Cela peut devenir une fuite.
Ce que nous fuyons sont les sentiments et les émotions de l’Enfant Vulnérable, abandonné ou maltraité, que nous continuons à abandonner et à maltraiter sans en avoir conscience. Cet Enfant se réveille et réclame notre attention et notre amour.

retrouver le chemin de notre coeur: l'Enfant Vulnérable

Accueillir nos énergies spirituelles

« Nous avons fait le constat d’un besoin de sens. Nous sommes dans un moment de civilisation où nombre d’entre nous en ont assez du matérialisme, du consumérisme, le tout sur un fond de désintérêt profond pour la politique. Donner un droit de cité aux aspirations spirituelles qui nous agitent souvent intimement et profondément. »

L’énergie spirituelle est souvent une des ressources de l’enfant. Elle va l’aider à accepter son environnement, qu’il soit religieux ou non, en développant certaines des qualités qui lui sont naturelles. S’en remettre à plus grand que lui, faire confiance, aimer et pardonner, s’identifier à des modèles qui l’enthousiasment, garder espoir, vivre en lien avec l’invisible.

Cette énergie peut porter secours à l’enfant en le mettant en contact avec de grands archétypes spirituels. Ce lien avec certaines entités extérieures dont il perçoit la vibration d’amour, ou avec des entités imaginaires qu’il crée, devient un soutien et un réconfort. Il peut pallier au manque d’amour ou d’attention de l’environnement.

Nous portons tous en nous cette dimension spirituelle. Comme lorsque nous étions enfant, nous pouvons nous y ouvrir à nouveau, quelle que soit la forme qu’elle prenne. Nous pouvons accueillir à nouveau, cette vibration d’amour qu’autrefois, nous pouvions entendre sans effort.

  • Quels grands archétypes m’habitent ? Qu’est ce qui m’inspire ? Quels personnages clés ?
  • Quelles présences spirituelles ? Comment les écouter ?

Retrouver sa singularité de personne

Lorsque «être soi» est défini par un système primaire, quel qu’il soit, la quête spirituelle peut n’être qu’une prison de plus.
Lorsque nous développons un processus de conscience et un processus d’ego conscient, nous devenons conscients de la multiplicité de nos «je» et ménageons un espace à partir duquel nous pouvons agir sans nous laisser séduire ni réduire à l’une ou l’autre de nos co personnalités. Nous devenons conscients des filtres émotionnels, des habitudes de penser et de voir de chacune. Nous pouvons faire l’expérience consciente de vivre et d’explorer des co personnalités diamétralement opposées, et n’être ainsi identifiés à aucune.

Supporter les tensions entre opposés

Avec le Voice Dialogue, nous partons en exploration des différentes parties de la personnalité impliquées dans la crise existentielle. Le coach aide le client à identifier et à explorer les différentes énergies qui se manifestent telles que la part critique, la part perfectionniste, la part aventurière, celle qui a peur du changement etc.

Travailler avec les polarités

Lors d’une crise, des co personnalités majeures sont en conflit. Celui qui fait des compromis et l’Intègre. Le Réaliste, le Matériel, Celui qui doit gagner sa vie, avec en face l’Idéaliste, celui qui a soif d’absolu, le Poète… Le Patriarche et ses lois, versus L’enfant Vulnérable…

Le travail du Voice Dialogue va mettre en lumière les polarités qui s’opposent telles que le travail et la détente, l’indépendance et la dépendance, le faire et l’être.. Quand nous permettons à chacune de ces énergies apparemment en opposition de se manifester, quand nous les écoutons avec respect et attention, des accords peuvent être trouvés. L’objectif est d’aider le client à rechercher un équilibre, éviter les extrêmes.

Nous allons chercher à conclure des alliances entre co personnalités en apparence opposées pour retrouver une unité. Reposer les fondements de notre identité profonde pour retrouver notre cap dans l’incertitude.

CONCLURE DES ALLIANCES ENTRE NOS CO PERSONNALITES OPPOSEES POUR RETROUVER NOTRE UNITE

Honorer tous les dieux et toutes les déesses

Honorer tous les dieux et toutes les déesses, c’est honorer toutes les parties de nous-mêmes et avoir le choix de manifester ces différentes parties.

Pour retrouver du sens à notre vie, il sera important d’encourager en nous l’acceptation et l’intégration. Le Coaching Voice Dialogue nous aide à accepter toutes les parties de nous-même, même celles qui peuvent sembler contradictoires ou conflictuelles. Intégrer toutes ces parties nous permettra de vivre de manière plus authentique et alignée.

Il n’y a pas d’un côté la vie ratée et de l’autre celle qui a du sens. Il y a toujours une possibilité de se relancer, de procéder à des réajustements. Pour donner plus de sens à son existence, seule la politique des petits pas est efficace et réaliste : chercher au quotidien des choses qui rallument la flamme, des rencontres et des activités qui nourrissent, qui stimulent, sans attendre une conversion. » Le sens que l’on trouve à sa vie est surtout affaire de ressenti : si l’on s’y sent bien, alors il y a fort à parier que l’on est en accord avec ses valeurs, en état de cohérence intérieure. Peut-être même en ignorant en partie la nature de ces valeurs et même de son idéal.

D’un côté, cette quête de sens est vitale. Trouver le sens nous permet de survivre a des évènements douloureux, de dépasser de nombreuses épreuves et, tout simplement, de vivre.

De l’autre, lorsque nous sommes confrontés à ce qui est, nous pouvons aussi établir avec cette réalité une relation non mentale : ce qui est ne demande pas spécialement que nous lui donnions du sens. Ce quelque chose «est» déjà son propre sens. Il est intéressant de pouvoir sentir ces deux niveaux en nous.

Deviens ce que tu es

Le coaching existentiel et le Voice Dialogue sont fait pour se rencontrer lorsqu’on veut redonner du sens à sa vie.

Pour pouvoir retrouver notre centre, il nous faut nous décaler du faire pour aller vers l’être. Rencontrer nos Enfants Intérieurs, porteurs de nos angoisses et aussi de nos rêves, de notre magie perdue. Eux connaissent le chemin, ils sont le chemin. Y compris vers des forces plus grandes que nous qui peuvent nous assister dans notre quête.

Ouvrir la porte à ces énergies opposées en nous qui créent des tensions et des attentes contradictoires, susciter des alliances et construire des ententes. Intégrer ces différentes facettes, accueillir notre complexité, et trouver un plus grand équilibre et alignement dans notre vie.

Le coaching existentiel se marie avec le Voice Dialogue pour mieux célébrer notre unité retrouvée, faite de toutes nos différences enfin acceptées, comprises, intégrées.

Développer son potentiel

Développer son potentiel

Développer son potentiel, c’est la promesse induite dans l’expression même de « développement personnel. » Nous savons tous intuitivement que nous avons quelque part en nous, des ressources inexploitées, semblables à un gisement d’or endormi dont personne,...

Prendre un rendez-vous

Prenons 1h ensemble pour définir vos besoins et vous proposez une solution adaptée.